OL : Maxwel Cornet a quatre réveils, devinez pourquoi....

OL : Maxwel Cornet a quatre réveils, devinez pourquoi....

Photo Icon Sport

Maxwel Cornet commence à aligner les bonnes performances avec l’Olympique Lyonnais, et plus personne ne remet en cause son recrutement au FC Metz en 2015. Déjà buteur en Ligue des champions l’an passé lors de la victoire pour du beurre de l’OL à Valence, l’ancien messin a récidivé la semaine passée contre le Dinamo Zagreb dans un match déjà important. De quoi forcément réjouir l’attaquant de 19 ans, qui a connu toutes les sélections tricolores chez les jeunes. Car les débuts de Maxwel Cornet en Ligue des champions ont été marqués par un événement qui a servi de leçon au joueur lyonnais, lequel n’oubliera jamais ce qui lui était arrivé l’an dernier.

« Je suis arrivé en retard un jour de match de Ligue des champions. Je devais être titulaire contre La Gantoise, et j'ai eu la malchance d'arriver en retard. Quand je suis descendu de ma chambre, tout le monde était dans le bus pour partir au stade et m'attendait. Le coach m'a dit que j'allais m'asseoir sur le banc. Ça m'a bien servi de leçon. Je ne suis plus en retard. À l'époque, pour me réveiller de la sieste, je ne mettais pas quatre réveils comme je le fais maintenant (sourires). Maintenant, c'est quatre réveils, obligatoire ! Si je dois me réveiller à huit heures, je mets une alarme à 8h2, 8h4, 8h6 et 8h8. Ce jour-là, c'était l'erreur à ne pas faire. Tu te réveilles et tu te dis, allez, encore deux minutes, et tu te rendors. Il avait fallu qu'Henri Bedimo vienne frapper à ma porte », témoigne, dans L’Equipe, Maxwel Cornet, qui avait donc été mis à l’écart par Hubert Fournier et qui avait eu droit à un rappel à l’ordre signé Bruno Genesio un peu plus tard, ce dernier ayant rappelé à son attaquant les « exigences du haut niveau » en faisant référence à cet incident.

Share