OL : Lyon a été tellement nul que Nasri s’est régalé balance Riolo

OL : Lyon a été tellement nul que Nasri s’est régalé balance Riolo

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais a manqué le coche à Séville dans un match qui a progressivement tourné en faveur des Espagnols, avec au final une défaite 1-0. En seconde période, les Rhodaniens ont pris l’eau et Daniel Riolo n’a pas manqué de le souligner. Devant avec un Fékir trop esseulé, et derrière avec un schéma qui ressemble à un aveu de faiblesse selon le consultant de RMC, Lyon n’a pas été au niveau attendu pour faire une grande performance européenne en Ligue des Champions. Et Riolo y va bien évidemment de son petit tacle sur Samir Nasri au passage.

« L’OL confirme donc l’adoption du 3-5-2 ou 3-5-1-1. A trois derrière et avec Fekir en soutien d’un 9. Je m’attendais à une pression plus forte de Séville. Cette première période est globalement moyenne et équilibrée. Deux faits de jeu tournent bien en faveur de l’OL et le match nul à la pause est plutôt positif pour Lyon. L’OL revient mal. Quand Seville accélère, l’OL souffre. Une question : Lyon joue à trois derrière parce que c’est un choix tactique signifiant ou parce que les défenseurs centraux ne sont pas au niveau ? J’opte pour la 2e solution. Pourquoi Mammana ne joue pas ? Lopes se déchire sur une sortie, 1-0 pour Séville ! Lyon n’y est pas, n’y est plus. La première période n’était pas si mal pourtant. Mais là… Fekir n’aura joué que par instants. Un talent éparpillé. Séville rate beaucoup. Ça serait bien d’en profiter. Génésio change et met des joueurs offensifs. C’est un peu tardif, mais la prise de risque est là ! Dans le jeu, c’est moins fort que les adversaires. Lyon s’est même fait manger et le 1-0 n’est vraiment pas cher ! Face à un tel OL, même Nasri s’est régalé dans cette mi-temps de jeu… Je sentais que cette deuxième journée allait être compliquée. On le savait, pour aller en 8è, l’OL devra gagner le aller/retour face à Séville et ce n’est pas bien parti du tout… Ce soir, les 8è se sont éloignés pour l’OL », a déjà livré Daniel Riolo, qui sait que la double confrontation face à la Juventus puis le retour contre Séville serviront de verdict, et que le ballotage est pour le moment légèrement défavorable.

Share