OL : Et si Lyon faisait une grosse boulette avec l'appel de Gonalons ?

OL : Et si Lyon faisait une grosse boulette avec l'appel de Gonalons ?

Photo Icon Sport

Exclu il y a une semaine de cela lors de la défaite de Lyon face à Bordeaux, Maxime Gonalons a été suspendu quatre rencontres par la commission de discipline.

Il faut dire que le capitaine lyonnais, dans un geste aussi dangereux que maladroit, avait lourdement appuyé sur le tibia de son adversaire girondin Malcom en pleine action, et c’était un petit miracle de voir le Brésilien se relever sans blessure grave. Gonalons avait reconnu peu après que le geste avait de quoi effrayer, acceptant sa sanction de quatre matchs, tout comme Bruno Genesio, qui avait laissé entendre vendredi que le club ne ferait pas appel. Mais finalement, Jean-Michel Aulas a annoncé que Lyon allait contester la durée de cette suspension, accusant presque Malcom d’en avoir rajouté rien que pour obtenir le rouge de son adversaire. Si ces propos ont eu du mal à passer du côté de Bordeaux, ils pourraient aussi avoir du mal à être entendus au sein de la commission de discipline. Ainsi, Eric Di Meco, qui s’y connaît en faute dangereuse, a laissé entendre que Lyon pourrait regretter son initiative osée.

« J'ai peur que Gonalons prenne plus en appel. Même lui dit qu'il a eu peur quand il a vu l'image », a souligné le consultant de RMC, qui se rappelle certainement de l’affaire Diawara versus Nenê. En 2010, pour une faute dangereuse sur le Brésilien du PSG, Souleymane Diawara avait vu sa suspension de deux matchs passer à trois après un appel qui n’avait donc pas été très fructueux, même si ce genre de cas est assez rare.

Share