Le supporter de l'OL blessé témoigne et accuse

Le supporter de l'OL blessé témoigne et accuse

Photo Icon Sport

Foot01 s’en faisait l’écho dès mardi matin, un supporter de l’Olympique Lyonnais est depuis dimanche soir à l’hôpital avec une grave blessure à l’oeil droit, suite à des incidents intervenus avant le match OL-Montpellier. Et ce supporter affirme ne pas avoir été mêlé à ces violences entre Ultras, mais accuse les CRS présents sur place de lui avoir tiré dessus au visage avec un flashball. Dans Le Progrès, ce supporters de 25 ans donne sa version des faits sur cette histoire, qui fait désormais l'objet d'une enquête des autorités.

« Je n’ai pas participé à la bagarre. Je me trouvais à environ 250 mètres de là et à quelques mètres des policiers qui tiraient. Les deux groupes se sont dispersés. J’étais seul et entouré par des gens avec des enfants. Un Montpelliérain s’est dirigé vers nous, je lui ai dit de se barrer. Puis j’en ai vu une vingtaine nous avancer dessus, mais ils n’étaient pas dangereux. Je suis tombé par terre sans comprendre ce qui m’arrivait. Je trouve légitime que ceux qui étaient dans la bagarre se fassent tirer dans les jambes. Moi, je ne présentais ni une menace ni un danger. Il y a cinq ans, j’ai perdu l’usage de mon œil gauche. Là, j’ai un œdème à l’œil droit et les médecins ne savent pas s’ils pourront le sauver. J’en ai au minimum pour six mois à me rétablir. Je ne veux pas accabler le policier, mais pour moi, il y a eu clairement une erreur », explique, dans le quotidien, régional, celui que la police lyonnaise présente comme « un hooligan ultraviolent du virage sud et un membre des identitaires lyonnais ». Les vidéos actuellement à l’étude permettront de savoir s’il s’agit réellement d’un tir de flashball qui a sérieusement blessé le supporter ou d’un autre objet lancé vers lui. Quoi qu’il en soit, le Parquet de Lyon s’est saisi de l’affaire afin que la vérité soit faite. 

Share