Le gardien de l’OL est un peu fou, mais il le sait

Le gardien de l’OL est un peu fou, mais il le sait

Photo Icon Sport

Dans le football, le poste de gardien de but est unique, et le doute n’est pas permis. Les sorties kamikazes ou les chocs sont plus rares, mais souvent plus violents à l’approche du but. Une situation qui n’est souvent pas un problème pour les portiers, qui n’ont pas peur d’aller au charbon. C’est le cas bien évidemment d’Anthony  Lopes, dernier rempart de l’Olympique Lyonnais et qui avoue que ce côté intrépide le séduit beaucoup dans son poste. 

« C'est un poste assez à part. Déjà on voit tout le terrain devant soi ; on voit plus de choses que les joueurs de champ. Il faut un grain de folie pour l'occuper. On est souvent exposé aux chocs. Il ne faut pas avoir peur. On se livre. Aller à la guerre, au casse-pipe, c'est ce que j'aime. Un but encaissé me révolte… C'est de la souffrance », a souligné sur le site de son club le troisième gardien de la sélection portugaise, qui va aussi devoir apprendre à tempérer son excitation, qui lui vaut parfois quelques sorties un peu aventures loin de ses buts. 

Share