Le conseil d'éthique met la pédale douce avec Garde et Aulas

Le conseil d'éthique met la pédale douce avec Garde et Aulas

Photo Icon Sport

A l’occasion de la finale de la Coupe de la Ligue, Rémi Garde et Jean-Michel Aulas étaient montés dans les tours après la rencontre, estimant que Stéphane Lannoy avait été mauvais et l’ayant dit sans détour et même directement à l’arbitre, le patron de l’OL ayant dans un premier temps refusé de serrer la main de ce dernier lors de la cérémonie protocolaire. Les propos caustiques de Jean-Michel Aulas et de Rémi Garde avaient valu à ces derniers une convocation devant le Conseil Nationale de l’Ethique, grand gardien des bonnes manières dans le football français. Histoire de ne pas mettre de l’huile sur le feu, l’instance, qui dépend de la Fédération Française de Football, a finalement décidé d’infliger un simple rappel à l’ordre au président de l’Olympique Lyonnais et à son désormais ancien entraîneur. Une décision qui clôt le débat, même s’il est évident que du côté de l’OL on n’oubliera pas de sitôt cette finale et plus généralement quelques décisions arbitrales de cette saison.

Share