Le banc de l’OL, Pléa n’en pouvait plus

Le banc de l’OL, Pléa n’en pouvait plus

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais a beau avoir mis en place une politique essentiellement tournée vers son centre de formation, tout le monde ne peut pas avoir sa place. Alassane Pléa, qui avait montré de belles dispositions la saison dernière lors de ses apparitions, que ce soit avec Lyon ou avec Auxerre en prêt, a compris au mois d’août qu’Hubert Fournier le voyait comme un joueur de bout du banc. Malgré le vif démenti d’Aulas sur son départ en début de mercato, son club formateur l’a laissé partir à Nice, et cette décision semble avoir satisfait tout le monde. L’ailier qui retrouve ainsi Claude Puel avoue qu’il n’était plus possible de rester dans le Rhône. 

« Lyon ?  J'y garde de nombreux amis, le souvenir de bons entraîneurs. J'ai passé six saisons là-bas ; ce n'est pas rien. Mais il faut savoir faire sa route. Maintenant, je suis Niçois. Et c'est la seule chose qui compte. C’est le choix à faire, je pense. Le coach ne comptait pas forcément sur moi. Et à 21 ans, j'ai besoin de temps de jeu. Je ne peux plus me contenter du banc ou de la réserve », a prévenu Alassane Pléa, qui ne doit pas regretter son choix, puisqu’il a déjà été utilisé par le club azuréen pour le match à Marseille du week-end dernier.

Share