La sanction qui ferait très mal à l'OL

La sanction qui ferait très mal à l'OL

Photo Icon Sport

Quatre jours après le bouillant derby face à Saint-Etienne, l’OL va passer en commission de discipline et pourrait risquer gros dans deux cas.

Jordan Ferri, qui a été sanctionné d’un carton jaune pour son tacle par derrière ayant gravement blessé Robert Béric, devrait échapper à des sanctions plus poussées. Ce ne sera pas le cas de Mapou Yanga-Mbiwa, dont la baffe au visage de Loïc Perrin a fait l’objet d’un rapport complémentaire de l’arbitre. Son geste sera donc étudié, et très probablement sanctionné de manière conséquente par la commission de discipline. 

Un huis-clos pour la dernière à Gerland en L1 ?

Mais l’OL aura surtout quelques sueurs froides en ce qui concerne les éventuelles décisions à l’encontre de son stade. Les fumigènes et les jets de pétards représentaient déjà des gros points négatifs, mais la blessure grave d’un stadier va provoquer une sanction de taille. Le dossier devrait être mis en instruction, le temps que la lumière soit totalement faite dans cette affaire, mais cela pourrait bien ne pas empêcher un premier huis clos partiel du virage nord d’être prononcé, pour le prochain match face à Montpellier. Quand cette affaire sera jugée sur le fond, la sanction redoutée serait un huis-clos total du stade, qui pourrait être prononcé pour ce même match face à Montpellier, le 27 novembre, ou le dernier en Ligue 1 du club à Gerland, face à Angers début décembre. Lors du dernier événement de ce type, quand des supporters marseillais avaient blessé un pompier en raison de projectiles lancés sur le bord du terrain lors du Nice-OM de 2006, le club provençal avait eu un match à huis clos total. 

Share