L'OL a compris, ce sera barbelé et Mur de Berlin à Gerland

L'OL a compris, ce sera barbelé et Mur de Berlin à Gerland

Photo Icon Sport

Tout comme contre Rennes et Lorient, l'OL a buté sur une organisation défensive de fer samedi face à Lille. Mais les joueurs lyonnais le savent, cela risque d'être très souvent le cas à Gerland. 

L'Olympique Lyonnais est une équipe offensive et le mercato estival a confirmé ce désir du vice-champion de France de toujours faire du jeu. Alors quand en face cela va dans le même sens, comme cela a été le cas contre Caen, l'OL peut faire fort, mais si ses rivaux se replient défensivement, tout devient plus compliqué. Cela a été le scénario samedi face au LOSC, et jamais Lyon n'a trouvé la solution, même si Vincent Enyeama et la chance ont bien aidé les Nordistes. Quoi qu'il en soit, du côté de l'Olympique Lyonnais, on sait que cette situation va se répéter notamment à Gerland. « Si on avait pu marquer sur une de nos occasions, je pense qu’on aurait eu une autre physionomie de match avec une équipe de Lille qui se serait plus livrée, chose qu’ils n’ont pas fait durant toute la rencontre. Il faut s’attendre à ça toute la saison. L’année dernière on a été vraiment très prolifiques offensivement et, cette année, les équipes sont averties. Elles viennent avec l’idée de ne pas prendre de but. Ce sera à nous de faire deux fois plus d’efforts offensifs », a prévenu Christophe Jallet, titulaire au coup d’envoi et remplacé en seconde période par Rafael. Un avis partagé par Claudio Beauvue. « Les équipes sont très regroupées quand on les joue chez nous. Ç’est à nous de trouver les solutions. On doit persévérer », prévient l’attaquant, conscient que l’OL va devoir puiser dans ses ressources à domicile.

Share