L'OL refuse de faire pression sur ses joueurs africains

L'OL refuse de faire pression sur ses joueurs africains

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais va devoir se séparer pendant un mois de quatre joueurs qui participeront à la Coupe d’Afrique des Nations, mais Jean-Michel Aulas est très clair, il ne fera pas pression sur eux pour qu’il refusent éventuellement de prendre part à cette épreuve. Le président de l’OL le confie dans l’Equipe, il va falloir faire sans Clinton Njie, Henri Bedimo, Mohamed Yattara et Bakary Koné. Et cela ouvre la porte à un éventuel renfort lors du mercato.

« Si je suis tenté de faire pression sur nos joueurs qui vont à la CAN ? Non, parce qu'on s'est préparés à ça, et que pour ces joueurs-là, c'est du domaine du coeur, et qu'il serait maladroit de vouloir s'interposer. On sera très pénalisés, surtout en attaque avec la blessure de Benzia, mais remplacer des joueurs absents pour un mois par des recrues, je ne suis pas sûr que ce soit bien. D'autant que je n'oublie pas que Benzia reste sur un match extraordinaire de courage contre Monaco. Je le revois revenir défendre alors que ses ligaments de la cheville étaient rompus. Cela dénote un courage qui permet de remettre certains compteurs à zéro. On peut peut-être trouver une perle rare qui ne veut pas resigner son contrat, un jeune, et de préférence, alors, on prendrait un attaquant. Cela aurait le mérite de ne pas coûter cher », explique le président de l’Olympique Lyonnais, dont on peut deviner entre les lignes qu’il a déjà sa petite idée sur ce jeune attaquant qui pourrait éventuellement rejoindre l’OL durant le mois de janvier.

Share