L'OL passe le fair-play financier avec un petit tour de passe-passe

L'OL passe le fair-play financier avec un petit tour de passe-passe

Photo Icon Sport

Il faudra attendre encore quelques jours pour avoir la décision officielle de l’UEFA à ce sujet, mais l’Olympique Lyonnais ne sera pas inquiété par le fair-play financier. Malgré son déficit cumulé de 75 ME sur les trois dernières saisons, ce qui est au-delà de la limite autorisée et avait provoqué une enquête approfondie des comptes du club de la part de l’instance européenne, il n’y aura aucune sanction à l’encontre du club rhodanien affirme Le Parisien. En effet, l’UEFA a ramené le déficit de l’OL à 45 ME, soit pile-poil le montant du déficit autorisé dans le cadre du fair-play financier pour éviter les sanctions.

La raison de cette « économie » soudaine ? Certaines dépenses n’ont pas été comptabilisées, comme celles concernant l’équipe féminine, ou celles liées plus ou moins concrètement à la construction du stade, qui sont considérées comme des investissements sur les infrastructures, et non pas des dépenses extravagantes. 

De même, l’AS Monaco a également discuté avec l’UEFA, même si son déficit de 115 ME n’est pas passé aussi facilement. Résultat, devant les énormes efforts effectués dernièrement sur la masse salariale et le départ copieusement rémunéré de plusieurs joueurs, le club de la Principauté pourrait s’en tirer avec une amende de 15 ME, que l’UEFA saisirait sur les gains du club en Ligue des Champions. A cela s’ajouterait peut-être une limite dans le recrutement, ce qui ne dérangera pas trop l’ASM, guère désireuse de faire des folies cet été. 

Share