L'OL mise sur les jeunes, mais ce n'est pas pour l'argent

L'OL mise sur les jeunes, mais ce n'est pas pour l'argent

Photo Icon Sport

L’épopée lyonnaise des années 2000 terminée, l’OL s’est vu contraint de réduire son train de vie, notamment au niveau du mercato. Fini les joueurs achetés à prix d’or comme Yoann Gourcuff (22ME) ou encore Bafétimbi Gomis (15ME), place aux jeunes du centre de formation. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette nouvelle politique n’est pas la stratégie du pauvre étant donné qu’elle nécessite aussi un certain budget.

« Il y a une idée reçue : on a souvent l'impression que former des joueurs, ça ne coûte rien. Mais mettre huit millions d'euros par an dans la formation, c'est beaucoup d'argent, a souligné Olivier Blanc, directeur général adjoint chargé de la communication de l'OL, dans un entretien accordé à Eurosport. C'est avant tout une stratégie car on peut former des joueurs en fonction de leurs habitudes de jeu, il y a un esprit football. Quand on fait de la formation, c'est aussi pour avoir sur le long terme une équipe professionnelle qui joue dans un style précis. Vendre des joueurs fait partie des possibilités de ressources pour un club mais c'est un investissement. Une chose est sûre : ça ne peut pas être fait par défaut. Ça ne coute pas ni plus cher, ni moins cher que d'aller chercher des joueurs. En revanche, vous savez qui vous avez. » Huit millions d’euros par an, c’est tout de même moins que ce qu’un club comme l’OL pourrait dépenser en achetant plusieurs joueurs confirmés.

Share