L'OL fracasse Stade 2 et ses accusations sur Yoann Gourcuff

L'OL fracasse Stade 2 et ses accusations sur Yoann Gourcuff

Photo Icon Sport

Au lendemain de la diffusion lors de Stade 2 d'un sujet sur Yoann Gourcuff, qui aurait été victime d'une blessure non détectée par le staff médical de l'Olympique Lyonnais, le club rhodanien a riposté dans un communiqué qui démonte les arguments de la chaîne.

L’OL n’a visiblement pas apprécié d’être visé par les critiques de Stade 2 dans le dossier Yoann Gourcuff et l’a fait savoir ce lundi soir dans un communiqué très précis, laissant planer la menace d'une action en justice. « L’Olympique Lyonnais a pris connaissance avec stupéfaction du sujet diffusé hier sur Yoann Gourcuff dans l’émission Stade 2 dans lequel le journaliste Fabien Lévêque porte de graves accusations mettant en cause les compétences du staff médical de l’Olympique Lyonnais. L’O.L. tient tout d’abord à rappeler que le club dans son ensemble a tout mis en œuvre, comme il le fait pour tous les joueurs, mais a fortiori dans le cas d’un tel investissement, pour que Yoann Gourcuff bénéficie des meilleures conditions de préparation, mais aussi de soin lorsqu’il était blessé, tout au long des 5 saisons de son contrat durant lesquelles il a débuté 95 des 262 matches disputés par l’O.L.. Concernant ce sujet, il  est faux et par conséquent inacceptable de dire, -«  Blessé face à Nice le 21 mars dernier, … Ce jour-là, aucune personne du staff de l’O.L. ne vient aux nouvelles après le match », « Si Gourcuff n’a toujours pas signé dans un club, c’est qu’il traine une blessure au pied, une fracture du sésamoïde non diagnostiquée par l’O.L. en fin de saison ». Sur le premier point, le staff médical a pris immédiatement en charge Yoann Gourcuff. Sur le deuxième point, le staff médical de l’O.L. a fait réaliser le 6 mai 2015 des radiographies et des échographies des 2 pieds de Yoann Gourcuff qui n’ont révélé aucune fracture, mais des inflammations. Le staff médical a alors demandé au joueur de s’arrêter complètement et de respecter un protocole de soins, ce qu’il a fait dans le cadre du club jusqu’à son départ en vacances le 24 mai. En conséquence, la fracture évoquée par le docteur Fichez, donc postérieure aux examens radiographiques du 6 mai, ne peut en aucun cas être de la responsabilité du staff médical de l’O.L., mais plus vraisemblablement de celle des différents intervenants auquel Yoann Gourcuff a toujours fait appel en marge de la structure de l’O.L. L’Olympique Lyonnais n’admet donc pas que les compétences de son staff médical soient ainsi mises en cause avec de telles affirmations gratuites et erronées. Le club et son staff médical se réservent, le cas échéant, le droit de défendre leurs intérêts devant les juridictions compétentes », a indiqué l’Olympique Lyonnais, qui n’a pas l’intention de se laisser faire par Stade 2. 

Share