L’OL dirait presque merci à l’Astra Giurgiu

L’OL dirait presque merci à l’Astra Giurgiu

Photo Icon Sport

En début de saison, c’est le ciel qui est tombé sur la tête de l’Olympique Lyonnais, éliminé en barrage de l’Europa League devant le modeste club roumain de l’Astra Giurgiu. Privé de Coupe d’Europe pour la première fois en près de deux décennies, le club rhodanien a eu du mal à digérer cet échec, avant de se lancer dans une remontée spectaculaire en championnat. Si depuis, personne n’a vraiment évoqué à nouveau cette élimination, force est de constater que le calendrier s’est énormément allégé et que les titulaires indiscutables enchainent les matchs avec une certaine fraicheur. C’est aussi l’avis de Corentin Tolisso, qui reconnaît que l’absence de matchs de Coupe d’Europe est à la fois un manque, mais une belle aubaine pour le championnat. 

« On a encore tous en tête ce quart de finale contre la Juventus. Mais on n’a pas un groupe très large et il aurait été compliqué d’enchaîner tous les trois jours de bons résultats. Je ne veux pas parler de chance, mais là, on a plus de fraîcheur et c’est peut-être grâce à ça qu’on est deuxième », a expliqué dans les colonnes du Progrès le jeune milieu de terrain, qui sait que son secteur de jeu a été particulièrement touché par les absences (Grenier, Gourcuff, Fofana) en première partie de saison.

Share