Gorgelin, le nouveau Vercoutre de l'OL ?

Gorgelin, le nouveau Vercoutre de l'OL ?

Photo Icon Sport

Plusieurs joueurs sont parvenus la saison passée à connaître une réelle montée en puissance pour devenir incontournable à l’OL. C’est le cas d’Anthony Lopes, qui est devenu l’un des meilleurs gardiens de notre championnat, et même international portugais grâce à sa régularité. Forcément, pour sa doublure, les espoirs d’avoir du temps de jeu sont minces. Néanmoins, à la faveur de la blessure récente du portier numéro 1 du club, Mathieu Gorgelin a saisi sa chance à Nantes, contribuant efficacement au 0-0 obtenu à la Beaujoire. Le numéro 2 dans les cages de l’OL était ravi d’avoir pu aider, tout en restant à sa place, celle d’une doublure qui n’est pas pressée de partir. 

« Je me prépare pour ça tous les jours, afin d’être prêt à jouer à tout moment. Ça s’est bien passé, dans un contexte difficile il était important pour l’équipe de retrouver une solidité défensive. Je ne sais pas trop quoi dire… Il fallait que je sois là, voilà. Avec Anthony, on est de la même génération, on se tire la bourre depuis tout jeune. La concurrence a changé, une hiérarchie est établie, mon boulot est d’être là pour lui, et de le suppléer en cas de besoin. C’est ce que j’ai fait, Mais on ne va pas s’enflammer, ça n’est qu’un match, la carrière d’un gardien se juge sur la durée et la régularité dans la performance. Aller voir alleurs ? Bien sûr, c’est dur de ne pas jouer, mais je fais partie d’un bon projet à l’OL. Il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte de la chance qu’on a d’être dans ce club », a prévenu dans Le Progrès le gardien de 25 ans, qui ne compte que trois matchs de Ligue 1 en quatre ans de présence chez les pros. Une carrière « à la Vercoutre » en perspective ? Pour le moment, le joueur admet surtout ne pas avoir la légitimité pour « prendre la parole » dans le vestiaire. 

Share