Gonalons assume ses grosses critiques à l'OL

Gonalons assume ses grosses critiques à l'OL

Photo Icon Sport

Capitaine emblématique de l’Olympique Lyonnais, Maxime Gonalons a eu droit il y a quelques semaines à une remontée de bretelles de la part de Jean-Michel Aulas, lequel n’avait pas apprécié que son milieu de terrain remette en cause publiquement la préparation physique de l’OL. Mais, entre gens intelligents, le calme est vite revenu après une bonne explication et dans l’Equipe, Gonalons est revenu sur ce coup de chaud au coeur de l’été lyonnais, admettant quand même qu’il ne s’attendait pas réellement à ce que ses propos tenus après Lyon-Lens prennent une telle ampleur.

« Je me suis exprimé pour le bien de l'équipe. Je sentais qu'on avait un déficit au niveau physique. Ce déficit a été reconnu et on a remis les choses dans l'ordre. On a bien travaillé pendant la trêve internationale. Et je n'ai jamais voulu aller à l'encontre de qui que ce soit. J'ai dit ce que je pensais, simplement (…) C'est le président, il défend l'institution. C'est lui le chef, je comprends qu'il n'ait pas apprécié. Mais je lui ai dit : je l'ai fait pour l'équipe et j'avais moi aussi le sentiment de défendre l'institution. Je n'ai pas sorti ça comme ça, dans mon coin, sur mon seul ressenti personnel. J'avais de nombreux retours dans le vestiaire qui m'ont poussé à tenir ces propos. Il fallait le faire. Je ne pense pas que la préparation ait été fondamentalement mauvaise, mais elle était très différente de ce que l'on a pu faire par le passé (…) Je ne pensais pas que cela allait prendre autant d'ampleur. Mais j'assume ce que j'ai dit. Aujourd'hui, dans l'équipe, j'ai des responsabilités, notamment celle de faire passer des messages quand c'est nécessaire, et quand c'est pour le bien de l'équipe. On a discuté avec le président, bien sûr. On s'est rencontrés, et cela s'est passé comme d'habitude, naturellement. Il n'y a jamais eu de problème entre lui et moi », a confié, dans le quotidien sportif, le capitaine de l’Olympique Lyonnais, qui espère surtout que ses remarques ont aidé le club à rectifier le tir. Et l’on verra ce dimanche soir face au PSG quelle face de son visage l’OL présentera. Celle plutôt séduisante apparue trop rarement, ou celle d’une équipe fantomatique vue contre Lens ou contre Astra.

Share