Fournier n’était jamais tombé aussi bas

Fournier n’était jamais tombé aussi bas

Photo Icon Sport

Après déjà deux défaites de rang face à Nice et La Gantoise, l’Olympique Lyonnais ne s’attendait probablement pas à connaître un troisième revers de rang avec la réception de Montpellier. Et pourtant, l’OL a pris l’eau en défense lors d’un match au scenario catastrophe, s’inclinant 2-4 à domicile alors que Lopes multipliait les minutes d’invincibilité à Gerland depuis trois mois. Après la rencontre, Hubert Fournier n’a pas cherché à se cacher, expliquant même qu’il était logique qu’il soit sous pression après une mauvaise série dans un club comme Lyon. Mais sur ce match, le technicien avoue que son équipe a touché le fond.  

« C'est le plus mauvais match que j'ai eu à diriger dans ma carrière et je ne parle pas que de Lyon. Nous avons été en dessous de tout. C'est un naufrage collectif. En dix minutes, nous avions concédé déjà beaucoup d'occasions et nous avons laissé beaucoup d'espaces à nos adversaires. Nous n'avons pas eu ensuite les ressources physiques et mentales pour revenir dans la partie. La seconde période a été très difficile. Nous avons failli collectivement et nous avons laissé un peu filer le match. Il y a un sentiment de honte par rapport à cette performance. Il faut trouver les moyens de s'en relever et trouver onze gars capables d'aller batailler à Nantes (mardi, 16e journée de L1) car cela va arriver rapidement. Nous venons de prendre neuf buts en trois matches, c'est relativement inquiétant sur notre capacité à bien défendre. Bien sûr, les absences de Christophe Jallet et Samuel Umtiti peuvent en partie expliquer les défaillances défensives, mais pas tout. Nous ne sommes pas tout à fait largués en Championnat et nous sommes dans un club passé par ces crises-là, il a su s'en relever. Il faudra de l'unité et de la combativité pour assumer les prochaines échéances », a souligné Hubert Fournier, qui sait que Lyon va devoir vite remettre le couvert, sous peine de rapidement se faire éjecter du podium. 

Share