Fournier l’avoue, l’OL est un peu tendu

Fournier l’avoue, l’OL est un peu tendu

Photo Icon Sport

L’ambition est montée d’un cran à l’Olympique Lyonnais au cours de cette saison. Plus question de se contenter d’une place européenne, sortir du podium au soir de la 38e journée serait vécu comme une vraie déception. Dès lors, l’exigence est aussi montée d’un cran du côté d’Hubert Fournier, qui depuis le match nul à Lorient, a musclé son discours et demande beaucoup à ses joueurs, dans les performances comme dans l’efficacité. Après le nul au Moustoir, le coach lyonnais avait rappelé qu’il attendait autre chose d’un leader du championnat. Avant le déplacement à Lille, l’ancien entraineur de Reims a aussi rappelé qu’il allait être exigeant, tout en avouant que la tension du sprint finale se faisait sentir. 

« J’attends à Lille autre chose que face à Nantes. On doit faire preuve de plus de patience, de maitrise technique… Après, il y a des périodes dans une saison où pour toutes les équipes c’est plus compliqué. Chez nous, il y a eu l’absence d’Alex (Lacazette), peut-être une crispation avec l’approche de cette dernière ligne droite, la place de leader et aussi l’opposition de nos adversaires qui nous imposent souvent des défenses renforcées », a expliqué Hubert Fournier, qui a déjà fait quelques annonces en vue de cette rencontre dans le Nord, avec notamment la reconduction de la charnière Koné-Umtiti. 

Share