Et soudain l'infirmerie de l'OL est presque vide

Et soudain l'infirmerie de l'OL est presque vide

Photo Icon Sport

L’été avait été meurtrier du côté de l’Olympique Lyonnais, les blessures étant nombreuses ce qui avait même poussé certains à s’inquiéter des nouvelles méthodes imposées par Alexandre Marles, responsable du pole performance recruté pour justement éviter ces pépins physiques. Ce dernier avait demandé du temps avant que son travail soit jugé, et les faits semblent vouloir lui donner raison. En effet, à quelques jours de la reprise du championnat, ce sera dimanche à Gerland contre Montpellier, deux joueurs, seulement, manquent à l’appel. L’un, Clément Grenier, continue à récupérer du côté de Saint-Raphaël et sera de retour dans un peu plus d’un mois, tandis que l’autre, Gueida Fofafa, a lui besoin de plus de temps. Mais pour le reste, tout le monde est sur le pont et en mesure de débuter face au MHSC. Une situation qui fait le bonheur d’Hubert Fournier, lequel n’avait jamais eu autant de joueurs sous ses ordres à l’OL, ou presque. « On a bien vu que lorsque l’infirmerie se vidait, l’Olympique Lyonnais devenait totalement compétitif », s’est réjoui, dans Le Progrès, l’entraîneur du club rhodanien, qui est visiblement optimiste. 

Share