Darder ne craque pas sous son prix sauce Yoann Gourcuff

Darder ne craque pas sous son prix sauce Yoann Gourcuff

Photo Icon Sport

Transféré dans les ultimes jours du mercato de Malaga pour l'Olympique Lyonnais, Sergi Darder a coûté 12ME à l'OL, soit le plus gros transfert depuis celui de Yoann Gourcuff pour 21ME en 2010. Mais le milieu de terrain espagnol affirme ne pas être plombé par ce prix.

Jean-Michel Aulas a cassé sa tirelire durant le marché estival des transferts, et Sergi Darder a été le point d'orgue de ces investissements. Dans un OL où le syndrome Yoann Gourcuff est toujours présent dans les esprits, la signature du joueur espagnol pour un montant aussi élevé (12ME) a suscité des interrogations. D'autant plus que les débuts du milieu de terrain n'ont pas vraiment été à la hauteur des attentes. Cependant, Sergi Darder commence à trouver sa place au sein du collectif lyonnais, et dans Le Parisien il admet ne pas réellement être perturbé par ce prix payé par l'OL pour l'arracher à Malaga. 

« S’il est-il difficile d’être le plus gros transfert depuis Yoann Gourcuff ? C’est une motivation, et une pression aussi, parce que je veux répondre aux attentes placées en moi par le club et les fans. Mais la pression ne me coupe pas les jambes ; au contraire, ça me donne de la force (…) Au début, je manquais de rythme. Je n’ai pas vraiment fait de préparation d’avant-saison, et le physique a plus de place en L 1 qu’en Espagne. Là-bas, les choses tournent davantage autour du ballon, du « toque ». Ici, on parle de transition, de physique. Ce n’est pas mieux ou moins bien, c’est différent. Je dois apprendre, reconnait le milieu de terrain espagnol, lequel ne regrette pas une seconde d’avoir signé à l’Olympique Lyonnais. Je suis venu de Malaga pour faire un pas en avant. Si je pensais que les deux clubs étaient du même niveau, je serais resté là-bas. Un jour, j’aimerais retourner jouer en Espagne, mais je ne sais pas si ce sera dans cinq, dix ou quinze ans. Je suis bien ici, je ne me pose pas de question. »

Share