Darder l'avoue, le clash est proche dans le vestiaire de l’OL

Darder l'avoue, le clash est proche dans le vestiaire de l’OL

Photo Icon Sport

Recrue très désirée de l’Olympique Lyonnais, au point d’avoir fait l’objet d’un forcing de plus d’un mois pour être transféré en provenance de Malaga, Sergi Darder n’a pour le moment pas répondu aux attentes au sein du club rhodanien.

L’Espagnol a perdu assez logiquement sa place de titulaire, malgré un potentiel indéniable, en raison d’un rendement trop inégal et de difficultés d’adaptation assez criantes. S’il assume totalement sa part de responsabilité dans la mauvaise première partie de saison de son club, l’ancien joueur de Malaga a tenu à dédramatiser les problèmes de vestiaire souvent pointés du doigt depuis quasiment le coup d’envoi de la saison. Pour Darder, il ne se passe rien de plus ou rien de moins que dans les autres clubs où chacun se bat pour sa place. 

« Je reconnais qu’il y a eu des tensions au sein de l’équipe, mais cela a toujours existé dans les vestiaires. À l’Espanyol Barcelone et à Málaga, il y en avait aussi. Vous savez pourquoi ? Car tout le monde veut jouer et quand tu ne joues pas, ou mal, cela engendre de la frustration. Encore une fois, ces tensions sont tout à fait normales, surtout lorsqu’une équipe traverse une mauvaise période. L’Olympique lyonnais est un club où il y a une obligation de gagner. Et, à la moindre défaite, il y a un peu plus de nervosité », a estimé le jeune espagnol dans les colonnes de Lyon Capitale. Une manière de relativiser la situation à l’OL, où on mise beaucoup sur la deuxième partie de saison pour retrouver l’unité et le goût de la victoire. 

Share