Danic n'a pas de venin à cracher sur l'OL

Danic n'a pas de venin à cracher sur l'OL

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais n’a pas fait beaucoup de folies sur le marché des transferts ces dernières années. Mais quand le club rhodanien a cherché à recruter des joueurs d’expérience, le choix a souvent été un succès, comme avec Miguel Lopes, Henri Bédimo, Christophe Jallet ou Steed Malbranque. Ce ne fut clairement pas le cas avec Gaël Danic, qui est arrivé de Valenciennes avec la réputation d’un ailier confirmé en Ligue 1 et extrêmement précis dans ses centres, pour finalement ne jamais confirmer, et passer même au travers lors de ses rares sollicitations. Six mois avant la fin de son contrat, l’ancien rennais est parti vers Bastia, sans amertume, retenant simplement que cela n’avait pas marché, et qu’il n’était pas question d’acculer l’OL pour cela. 

« C’est comme dans un couple. Quand on en arrive au divorce, la solution de facilité serait de cracher son venin au moment du divorce. On peut souhaiter que ça se passe bien pour moi, que ça se passe bien à Bastia. Pour l’OL, je me suis lié d’amitié avec beaucoup de gens. Le groupe est fort en potentiel. Je souhaite à lui d’être champion. On n’est pas toujours d’accord, mais on s’est quitté malgré tout en bon terme », a confié Gaël Danic sur RMC. A 33 ans, et avec seulement 60 minutes de jeu dans les jambes en L1, le gaucher va tenter de se relancer en Corse, où un autre challenge l’attend avec la course au maintien pour le Sporting. 

Share