Clément Grenier joue un peu avec les nerfs de l'OL

Clément Grenier joue un peu avec les nerfs de l'OL

Photo Icon Sport

Les cadres de l’OL ne sont pas tous logés à la même enseigne. D’un côté, on retrouve ceux que Jean-Michel Aulas veut absolument conserver à l’image d’Alexandre Lacazette ou Maxime Gonalons. De l’autre, certains bénéficient d’un bon de sortie, ce dont Clément Grenier espère profiter, contrairement à Samuel Umtiti. Mais pour quitter l’OL, encore faudrait-il que le club rhodanien reçoive au moins une offre concrète qui convienne au joueur. Newcastle a bien tenté le coup, sans succès étant donnée l’envie de Ligue des champions de Grenier qui sent venir la fin du mercato. Alors plutôt que de se mettre le public lyonnais à dos, l’international français a décidé de se mettre sur le marché des transferts tout en déclarant sa flamme à son club formateur.

« J’ai demandé à l’OL en fin de saison dernière, avant même de savoir si Rémi Garde resterait ou pas, s’il y avait l’opportunité d’aller dans un club qui me permettrait de progresser encore plus. Mais je n’ai pas dit : « Je veux absolument partir de l’OL. » Loin de là ! Je pense que c’est peut-être le moment... J’ai peut-être besoin de découvrir autre chose, a confié le milieu de 23 ans à France Football. Je suis fier d’être à Lyon, un grand club européen. Je suis très bien à l’OL où je suis sous contrat (2016). Je serai supporter à vie de l’OL, c’est mon club, c’est ma vie, c’est ma ville. Si je partais, je serais très ému. Ç’a été toute ma jeunesse, toute ma carrière... À l’OL, on m’a tout appris : le football mais surtout la vie. Quand je suis arrivé, j’étais un enfant. Aujourd’hui, je suis un homme. On m’a ouvert la porte de cette maison où l’on se sent tout de suite bien. Et si je restais, je serais aussi le plus heureux du monde. » Mais pas autant que dans un grand club qualifié pour la C1… 

Share