Ces 45 minutes qui ont évité un fiasco entre l'OL et Fekir

Ces 45 minutes qui ont évité un fiasco entre l'OL et Fekir

Photo Icon Sport

La carrière de Nabil Fekir à l’Olympique Lyonnais n’a pas été un long fleuve tranquille, puisque le club de Jean-Michel Aulas l'avait gentiment poussé vers la sortie après deux années chez les jeunes, le milieu offensif n’ayant pas à l’époque le physique qu’il fallait. Mais en 2011, alors que plusieurs clubs pros, et notamment Nice et l’ASSE, lui tournaient autour à Saint-Priest, Nabil Fekir a accepté l’offre de faire un essai à l’OL, et cela a tout changé comme le raconte Rémi Garde dans France-Football.

« Gérard Bonneau m’a soufflé le nom de Nabil. Il est venu faire un match d’essai. Au bout de 45 minutes, j’ai dit à Gérard qu’il fallait le prendre. Il a accepté de revenir alors qu’on ne lui proposait qu’un contrat amateur quand les autres clubs professionnels lui offraient mieux. Sincèrement j’ai toujours pensé que revenir dans un club qui n’avait pas voulu de lui dans le passé était très révélateur de la personnalité de Nabil. Il possède une grande confiance en lui et de l’orgueil. Mais il a aussi des valeurs de respect très appréciables. Je n’ai jamais élevé la voix avec lui. Il a une éducation et des qualités mentales qui ont fait qu’au lieu de se lamenter, comme d’autres l’an dernier, qu’il ne jouait pas assez, il a beaucoup bossé. Il en récolte les fruits », constate l’hebdomadaire footballistique l’ancien entraîneur de l’Olympique Lyonnais, heureux d’avoir permis à l’OL de renouer le fil avec Nabil Fekir.

Share