Caen, Gerland, l’OL et Genesio, Cavegol va droit au but

Caen, Gerland, l’OL et Genesio, Cavegol va droit au but

Photo Icon Sport

Ancienne légende du Stade Gerland, Alain Cavéglia revient à Lyon ce week-end sous les couleurs du SM Caen, dont il est directeur sportif depuis désormais quatre ans et demi.

Le natif de Vénissieux est d’ores et déjà impatient de découvrir le grand stade, et ne fait pas trop le nostalgique par rapport au théâtre de ses anciens exploits. « J’ai rendez-vous dimanche à 11 heures. Je vais découvrir le stade, ce sera un moment très fort pour un Lyonnais comme moi. Bien sûr. J’ai été bercé par Gerland, mais le fait de venir dans l’enceinte pensée par Jean-Michel Aulas va me procurer des émotions. Tous les Lyonnais peuvent être fiers je crois, en tout cas je le suis », a expliqué Cavégol au Progrès. 

Mais l’essentiel sera sur la pelouse quelques heures plus tard, avec un match entre deux équipes à égalité de points à 13 journées de la fin, ce qui n’était pas forcément attendu. Ce n’est pas pour autant que le dirigeant du club calvadosien bombe le torse, puisque Caen baisse de pied depuis quelques journées. « Nos six premiers mois ont été très bons. On n’était pas attendu là. Mais comme certains cadors de la L1 n’ont pas toujours répondu aux attentes, Monaco, Bordeaux, l’OL, l’OM, Saint-Etienne, alors on s’est positionné. Contre l’OL, il faudra faire un bon match pour garder un certain niveau. On aurait battu Reims, j’aurais dit autre chose. Mais bon, l’idée reste de bien s’installer en L1 », a modestement expliqué le directeur sportif de Malherbe, et pour qui les difficultés de l’OL ne sont pas si surprenantes que cela. 

« C’est toujours difficile de confirmer après une saison exceptionnelle. J’appréciais beaucoup Hubert Fournier. Bruno Genesio est de la filière Rémi Garde, c’est bien. Je suis content qu’il ait pris le poste », a reconnu Alain Cavéglia, certain que la filière lyonnaise saura remettre l’OL dans la course à l’Europe à l’approche de la fin de la saison. 

Share