Bruno Génésio coach de l'OL, il y'a du pour...et du contre

Bruno Génésio coach de l'OL, il y'a du pour...et du contre

Photo Icon Sport

Il se pourrait bien que l’on en sache plus sur l’avenir d’Hubert Fournier à la tête de l’Olympique Lyonnais ce dimanche soir sur le coup de 19h en Corse. En effet, le rude déplacement que va effectuer l’OL chez une équipe en forme, Ajaccio, va probablement déterminer l’avenir à court terme de l’entraîneur rhodanien mis sous pression par son président. Si Hubert Fournier est resté droit dans ses bottes, dans les coulisses l’avenir est évoqué et désormais c’est le nom de Bruno Génésio, habituel coach adjoint de l’Olympique Lyonnais, qui revient dans les discussions. Et si pour certains, la désignation de ce dernier est presque une évidence, même si l’absence d’expérience de Bruno Génésio est parfois soulignée, d'autres avis sont moins positifs.

« Mais regardez Rémi Garde. Il n’avait jamais entraîné au plus haut niveau mais a montré qu’il avait les capacités pour le faire. Pareil pour Christophe Galtier. Lui aussi a été numéro 2 et ça se passe très bien. Tant que Génésio n’aura pas connu ça, c’est compliqué de dire s’il a le niveau ou pas. Ce qui est certain, c’est que c’est un bosseur et quelqu’un de très franc. On a besoin de gens comme lui, capables de régler les problèmes au quotidien, d’organiser de bonnes séances et qui passent très bien au niveau des joueurs, fait remarquer, dans l’Equipe, Robert Valette, ancien défenseur de l’Olympique Lyonnais et qui a également été coach chez les jeunes et de la la CFA de l’OL. Mais il tient quand même à faire remarquer que cette proximité avec les jeunes n’est pas forcément qu’un atout pour Bruno Génésio. Ce n’est pas un avantage. Jusqu’à présent, il a l’image du coach de CFA, de la mère poule à qui on peut taper dans le dos pour lui demander “comment ça va”. S’il venait à prendre du galon, il serait obligé de changer de comportement. Les joueurs aussi.»

Dans le quotidien sportif, l'agent d'un des footballeurs de Lyon est même plus critique, estimant que l'adjoint d'Hubert Fournier n'était pas exempt de tout reproche. « Il a sa responsabilité dans la mauvaise passe que traverse l’équipe », témoigne cet agent, qui souligne que le staff de l’Olympique Lyonnais dans son ensemble est fautif. Reste cependant que les entraîneurs libres et pas trop chers ne sont pas nombreux sur le marché et que la solution Génésio est tout de même la numéro 1 pour l'instant.

Share