Bordeaux se plaint, Aulas en rajoute une couche

Bordeaux se plaint, Aulas en rajoute une couche

Photo Icon Sport

Avec quatre clubs engagés en Europa League cette saison, les dimanches sont chargés en ce qui concerne le programme de fin de week-end. Et cela n’y coupe pas, à chaque fois qu’un club européen connaît une défaite trois jours après un match de Coupe d’Europe, une demande est remplie pour jouer le lundi, et non plus le dimanche. C’est ce qu’a expliqué Willy Sagnol après le revers de ses troupes à Lorient. « Je ne demande pas un traitement de faveur pour les équipes qui jouent la Coupe d’Europe, mais enfin dans tous les autres pays, ils les font jouer le plus tard possible. Ce n’est pas le cas en France… Aujourd’hui, on dit que le pays où il y a le plus de jeu, où c’est le plus agréable (de voir des matches), c’est l’Angleterre. Il faudrait peut-être s’en inspirer », a demandé l’entraineur bordelais, appuyé en cela par Jean-Michel Aulas, qui en a remis une couche sur le trop grand pouvoir des diffuseurs.

Il faut dire que Lyon enchainera, après la trêve, un match à Saint-Pétersbourg le mardi, et une rencontre à Toulouse le vendredi suivant, Bein SPORTS n’ayant pour le moment pas voulu décaler cette rencontre. Le président lyonnais en a profité pour rebondir sur les déclarations de Willy Sagnol. « De la même manière, un diffuseur, Bein, veut imposer à l’OL de jouer le vendredi contre Toulouse après avoir joué le mardi en Russie », a déploré le président lyonnais, qui sait toutefois que les diffuseurs payent cher pour diffuser des rencontres de Ligue 1, et qu’il n’a jamais été question d’en mettre le lundi soir dans de quelconques négociations. A noter que, en Europa League, sur les 10 clubs sollicités en Angleterre, Espagne, Italie ou Allemagne, pas un seul n’a joué un match décalé le lundi faisant suite à une rencontre européenne depuis le début de la saison...

Share