Bisevac accuse Aulas d'avoir eu des « mots inacceptables »

Bisevac accuse Aulas d'avoir eu des « mots inacceptables »

Photo Icon Sport

Milan Bisevac a résilié son contrat la semaine passée avec l'Olympique Lyonnais, puis s'est engagé avec la Lazio, faisant faire ainsi l'économie de son salaire jusqu'à la fin de saison au club rhodanien. Ce lundi, dans Le Parisien, le défenseur serbe, qui était en fin de contrat, est revenu sur la fin de son parcours à l'OL, et a vivement mis en cause l'attitude de Jean-Michel Aulas durant cette dernière année à Lyon. L'occasion aussi pour Milan Bisevac d'évoquer le limogeage d'Hubert Fournier. Mais à tout seigneur tout honneur, c'est au patron de Lyon qu'il envoie sa première flèche. 

« Avant ma blessure au genou, il n’y avait aucun souci. Ensuite, j’ai beaucoup travaillé pour revenir et ça n’a pas été simple. Je n’ai pas apprécié certaines déclarations. Après la défaite contre Montpellier à Gerland, j’ai eu l’impression que tout était de ma faute. Le président Aulas a eu des mots inacceptables pour moi. (Ndlr : « Milan Bisevac a été peu sûr de lui, fragile, pris de vitesse. Je ne l’ai pas reconnu »). Je pense que je méritais un peu plus alors que je revenais d’une longue blessure. Si je pars fâché ?  Pas du tout. Je suis un grand garçon, je suis allé voir le président, on s’est expliqué et ça s’est très bien passé. Je ne garde que le positif », explique le nouveau joueur de la Lazio, qui évoque ensuite le cas Hubert Fournier. « Quand l’ambiance n’est pas bonne dans le vestiaire, c’est difficile (…) A la fin, le message du coach ne passait plus. Il l’a payé cher, il a été viré », constate Milan Bisevac, qui ne voyait pas réellement une autre solution pour essayer de relancer l’OL.

Share