Bahlouli va tout casser à Monaco prédit l’OL

Bahlouli va tout casser à Monaco prédit l’OL

Photo Asmonaco.com

A la surprise quasi générale, et surtout des supporters de l’OL, Jean-Michel Aulas ne s’est pas opposé au départ de Farès Bahlouli (20 ans). Pire encore, le président lyonnais a facilité son transfert pour moins de 3 M€ à l’AS Monaco, un rival en Ligue 1. Il faut dire que l’international U20 français n’avait pas la confiance d’Hubert Fournier qui ne lui a accordé que 53 minutes de temps de jeu la saison dernière. Son départ n’affectera donc pas l’OL, qui pourrait cependant s’en mordre les doigts selon le recruteur du centre de formation Gérard Bonneau. 

« Il était au-dessus des autres dans toutes les catégories d’âges, s’est-il souvenu en répondant à Eurosport. Physiquement, il a eu des hauts et des bas. Il est chez lui à Lyon, il n’a pas connu autre chose. C’est super pour lui, mais peut-être négatif pour le club au final. On a toujours besoin de se réinventer. Cela peut-être un bon choix car ils (Monaco) font confiance au jeune. Et aujourd’hui, il a besoin de jouer. (…) Techniquement, il est au niveau, mais pas physiologiquement. » Mais si le départ de Bahlouli a autant surpris, ce n’est pas seulement à cause de son talent. En 2013 déjà, l’OL avait dit « oui » à Monaco pour Anthony Martial, une pépite aussi prometteuse que le néo-Monégasque... 

« Dans la génération 1995, il y avait Martial et lui au-dessus du lot. Mais tout le monde va à son rythme. Anthony est parti à Monaco pour des raisons économiques (le transfert avait coûté 5 M€), ce qui n’est pas le cas de Farès. Il a maintenant besoin d’un déclic. Mais vous verrez à 23-24 ans, on va parler de lui comme Anthony Martial, ce sont de gros joueurs. Il n’y en a pas dans tous les clubs des joueurs comme ça », a glissé le recruteur, pas loin de dénoncer l’erreur de l’OL.

Share