Aulas veut éviter aux Bleus un crash comme l'OL

Aulas veut éviter aux Bleus un crash comme l'OL

Photo Icon Sport

Le Stade des Lumières accueillera dans deux semaines jour pour jour son premier match, ce sera OL-Troyes. Mais l’été prochain ce sera l’Euro 2016 qui débarquera dans la nouvelle enceinte lyonnaise, avec la possibilité de voir l’équipe de France jouer sa demi-finale dans la capitale des Gaules. Interrogé sur ce sujet par le site officiel de l’Euro 2016, Jean-Michel Aulas avoue qu’il serait un président comblé si les Bleus jouaient ce match crucial dans son stade. Mais, même si le tirage a été très clément pour l’équipe de France, le président de l’Olympique Lyonnais fait remarquer qu’il faut parfois se méfier des impressions, rappelant que son club avait connu une telle situation avant son crash en Ligue des champions cette année

« Pour le Stade de l'OL à Décines, c'est quelque chose de fantastique. Le premier match Belgique-Italie est une formidable affiche. La Belgique a une équipe incroyable quand on voit le nombre de ses joueurs qui évoluent dans les grands clubs. Il y aura évidemment l'hypothèse que la France termine première de son groupe parce que cela l'amènerait à jouer son 8e de finale puis sa demi-finale à Lyon. Une demie à Lyon avec la France, ce serait quelque chose de fantastique. Cela prouve aussi que les infrastructures que nous avons développées sont de qualité puisqu'elles peuvent permettre d'avoir de très beaux matches. Après, je me méfie des tirages supposés faciles. On avait dit que le tirage de Lyon en Champions League était plutôt clément et nous avons vu ce que cela a donné… », fait remarquer, avec franchise, Jean-Michel Aulas, qui n’a pas oublié les commentaires engendrés par le tirage au sort de l’OL avec Donetsk, Valence et La Gantoise. On connaît le résultat.

Share