Aulas veut atomiser le Bayern avec le naming du stade de l’OL

Aulas veut atomiser le Bayern avec le naming du stade de l’OL

Photo Olweb

Progressivement, Jean-Michel Aulas lâche quelques indices sur le futur nom du Grand stade de l’Olympique Lyonnais. Celui-ci, qui sera entièrement privé, pourra donc porter le nom d’une entreprise qui rémunérera le club rhodanien pour cela. Un procédé connu de longue date aux Etats-Unis ou en Australie, mais assez récent en Europe. En Angleterre et en Allemagne, ce nouveau revenu s’est toutefois fortement développé ces dernières années et si on met de côté l’accord faramineux et contestée par l’UEFA dans le cadre du fair-play financier entre Etihad et Manchester City, le record en la matière en Europe revient à Arsenal. 

Pour donner le nom de son stade à Emirates, les Gunners recevront ainsi la somme de 150 ME sur 10 ans, soit 15 ME par an. Loin devant le Bayern Munich, qui touche 6 ME pour son Allianz Arena. Une somme qui est également de mise pour ce qui se fait de mieux dans d’autres pays, comme en Russie pour le Spartak Moscou, ou en Turquie pour Galatasaray. Mais du côté de Lyon, on vise beaucoup plus haut et Jean-Michel Aulas aimerait ainsi récupérer 12 à 13 ME par an pour son nouveau stade, ce qui rapporterait donc deux fois plus que le Bayern Munich, une véritable référence en Europe en ce qui concerne le remplissage et la modernité d’un stade. Reste à savoir si les entreprises intéressés, principalement étrangères selon le président de l’OL, vont aller aussi haut pour le bijou d’OL Land. 

Share