Aulas accuse le PSG et Monaco, et nargue l’OM

Aulas accuse le PSG et Monaco, et nargue l’OM

Photo Icon Sport

Le championnat est désormais sur le point de débuter, et chaque formation fourbit ses armes sur le plan sportif. Mais si de nombreux présidents sont encore sur la brèche en ce qui concerne les modifications à apporter à leur effectif avec encore un petit mois de mercato, ce n’est pas le cas de Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais est en mode offensif dans les médias, et c’est dans le Dauphiné Libéré que le patron de l’OL s’est lâché, notamment en ce qui concerne la concurrence avec le PSG et Monaco, les deux ogres du championnat de France. Et malgré le futur stade de l’OL, malgré le fair-play financier, Aulas estime que les deux premiers annoncés de la L1 ne jouent pas vraiment avec les mêmes règles. 

« Ces deux clubs ont pris une telle avance sur le plan des investissements qu’il sera difficile de les suivre. Mais l’arrivée du nouveau stade va permettre de rattraper progressivement le retard. D’autant que le fair-play financier ne sera pas tout le temps détourné.  Au PSG, il y a un tel investissement d’un état (le Qatar, ndlr), par rapport à des investisseurs privés, qu’il est difficile de suivre. Le fair-play financier doit servir à réguler cette concurrence qui est déloyale », a dénoncé le patron de l’OL, qui aime également les comparaisons avec l’OM, club qu’il considère comme rival désormais sur le plan sportif. Et visiblement, terminer devant les Phocéens a beaucoup amusé JMA.

« Toute stratégie est risquée, y compris celle de dépenser des millions dans des joueurs. L’an dernier, on a été présent partout : quart de finale de Ligue Europa, finaliste de la Coupe de la Ligue, en L1, on a réussi à finir devant Marseille qui avait réalisé des millions d’investissement en joueurs », a glissé un Jean-Michel Aulas qui est officiellement en vacances en ce début du mois d’août, mais n’oublie jamais de glisser un mot sur les gros bras annoncés de la prochaine saison de Ligue 1.

Share