Aulas « seulement » puni un match, les arbitres fulminent

Aulas « seulement » puni un match, les arbitres fulminent

Photo DR

Le Conseil National de l’Ethique n’a pas prononcé de sanction contre Rémi Garde, mais a suspendu pour un match le président de l’Olympique Lyonnais compte tenu de l’attitude de ce dernier à l’occasion de la finale de la Coupe de la Ligue entre l'OL et le PSG. Pour justifier sa sanction, le CNE s’était basé sur le comportement de Jean-Michel Aulas sur le podium lors de la remise des trophées, estimant que le patron de l’OL méritait d’être puni pour avoir refusé de serrer la main, du moins dans un premier temps, de Stéphane Lannoy, lequel avait arbitré la rencontre avec plus ou moins de réussite. Et du côté des arbitres, on estime que ce seul match de suspension n’est pas suffisant. Selon France-Football, les dirigeants du corps arbitral français sont « mécontents », estimant que cette sanction à l’encontre de Jean-Michel Aulas est « très légère » compte tenu du crime de lèse-majesté commis par le président de l’Olympique Lyonnais. Quoiqu’il en soit, content ou pas, la sanction est désormais décidée et elle ne changera pas.

Share