Aulas se lâche sur Beauvue après son départ de l’OL

Aulas se lâche sur Beauvue après son départ de l’OL

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas n’est pas du genre à mâcher ses mots quand quelques chose ne lui plait pas dans son effectif.

Il n’avait pas hésité, au début de l’été 2012 à montrer fermement la sortie à Källström, Cris, Bastos et Cisssokho. Un an plus tard, il avait privé Gomis et Briand d’entrainement et de matchs avec les pros pour les faire partir du club. Mais cet hiver, la situation s’est inversée avec Claudio Beauvue, qui ne voulait plus entendre parler de Lyon dès que le Celta Vigo s’est manifesté, et n’a pas manqué de le faire savoir. Par quelques déclarations en interne bien senties, par les gestes après ses buts contre Limoges et Troyes, et enfin par son départ précipité en Espagne alors que l’accord n’était pas officiel. Un comportement qui a fortement déplu à Jean-Michel Aulas. 

« Quand un joueur exprime la volonté de partir et qu’il dit des choses pas très agréables sur ses collègues, c’est difficile à gérer. Je me suis trouvé dans une situation avec, parfois, un état d’esprit qui ne correspondait pas à ce que l’on attendait. On a tranché. Cela permet aussi aux autres joueurs issus de l’académie de comprendre que l’on est objectif. En ce qui concerne Claudio, il m’a beaucoup déçu. Ce n’est pas la pire des déceptions mais c’est vrai qu’il a eu une attitude anormale quand on est un joueur de haut-niveau. D’une part, par ses propos et d’autre part, par son refus de jouer en quittant l’entrainement », a balancé le président rhodanien sur RMC. Autant dire que Jean-Michel Aulas n’est pas mécontent d’avoir limité la casse avec ce transfert vers le Celta Vigo, et que le dirigeant lyonnais a peut-être refroidi quant à l’idée de recruter un nouvel attaquant pour la fin de saison. 

Share