Aulas se fait la peau du Baron de Coubertin

Aulas se fait la peau du Baron de Coubertin

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais retrouve ce mercredi soir la Ligue des champions, et forcément, après deux ans et demi de disette, on pourrait croire que l’OL est déjà très heureux de prendre part à cette compétition sans vouloir en plus se mettre une grosse pression sportive. Mais loin de vouloir paraphraser le Baron Pierre de Coubertin auteur du célèbre « l'important dans la vie n'est pas le triomphe mais le combat, l'essentiel n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu », Jean-Michel Aulas est loin plutôt du genre à souhaiter la victoire à tout prix. Et le patron de l’OL l’assume. 

L'OL veut gagner, c'est tout

« Il y a eu, c’est vrai, le tirage au sort qui nous a permis de côtoyer tous les grands d’Europe. C’est vrai aussi que le club a beaucoup grandi ces dernières années donc il mérite de retrouver l’élite européenne. Mais tout reste à faire. Car il ne s’agit pas, comme le disait Coubertin, de participer mais plutôt de gagner des matchs pour avoir le droit d’être présent pour la suite de la compétition. On ne sait jamais quel est l’adversaire le moins fort. On sait que la Belgique a une génération de footballeurs exceptionnelle. Il faut essayer de résister à l’extérieur et prendre des points à la maison. En ce moment, on fait plutôt l’inverse. Il y a un contexte particulier et une équipe à notre portée pour prendre, au moins, match nul », a prévenu Jean-Michel Aulas, histoire de rappeler que l’Olympique Lyonnais n’avait jamais pris l’Europe à la légère. 

Share