Aulas fair-play sur le PSG, mais oui c'est possible

Aulas fair-play sur le PSG, mais oui c'est possible

Photo Icon Sport

On l'apprécie ou on le déteste pour cela, Jean-Michel Aulas a des règles du fair-play qui lui sont propres. Pour le président de l'Olympique Lyonnais, les choses sont claires, l'OL passe avant tout, et peu importe si pour cela il doit parfois réinterpréter les règles et les résultats. Mais, commentant la première place de Nasser Al-Khelaifi juste devant lui dans un sondage réalisé par France-Football sur les présidents de L1 préférés, Jean-Michel Aulas a reconnu quand même que le patron du Paris Saint-Germain n'avait pas usurpé sa victore, ou du moins méritait finalement presque logiquement de finir devant lui au classement, même si forcément il a fait remarquer que le président qatari du PSG avait de gros moyens financiers. Ce qui l'aidait à être populaire. 

« Nasser a des moyens pour pouvoir exprimer un talent qui est à venir, car il ne fait que débuter dans le métier. Mais ce n’est pas parce qu’on a tous les moyens qu’on n’est pas bon. Et j’ai beaucoup de respect pour lui, pour ce qu’il fait. Il donne une bonne image du PSG. Je suis très content pour lui qu’il ait une forme de reconnaissance. C’est complètement mérité », a confié Jean-Michel Aulas, fair-play et qui va probablement tout faire pour essayer de déloger Nasser Al-Khelaifi de cette place l’an prochain. Bon courage quand même cher président.

Share