Aulas et Riolo, un clash version « pipi-caca »

Aulas et Riolo, un clash version « pipi-caca »

Photo Icon Sport

Décidément, il y a comme de l’orage dans l’air dans les relations entre certains médias et certains présidents, puisqu’en dehors de la polémique entre Canal+ et le duo OM-PSG, Jean-Michel Aulas et Daniel Riolo ont fait dans le « haut de gamme » vendredi soir lors d’un clash via Twitter assez stupéfiant et inédit.

Tout a commencé lorsque le journaliste de RMC a fait savoir qu’il jugeait que les supporters de l’Olympique Lyonnais étaient un peu trop rapides à soutenir leur président quoi que ce dernier dise ou fasse, y compris lorsqu'il se plantait. Une position que Daniel Riolo a résumée d’un « Aulas et ses amis jouent aux apprentis sorcier et jouent avec des allumettes... Le scandale c ça ! (…) Et les supp de l'OL, Aulas pourrait leur faire manger du caca qu'ils diraient hum c'est bon ! Encore jean mich’… ». Quelques heures ont passé, mais Jean-Michel Aulas a alors décidé qu’il était temps de se connecter à Twitter et d’entrer dans la danse, via une réponse qui était du même tonneau : « @DanielRiolo même pas drôle et surtout dépourvu de sens critique : la période pipi / caca chez Freud se situe entre 18 et 36 mois ». Tout cela au milieu de dizaines d’interventions de supporters de l'OL qui faisaient savoir à Daniel Riolo qu’ils n’étaient pas vraiment sur la même longueur d’onde que lui, ce qui énervait ce dernier : « Je vois qu'aulas a mobilisé son armée de supp idiots pour le servir. Ca rap l'OM de Tapie, ca sent pas bon. » Action, réaction, Jean-Michel Aulas répliquait : « c ridicule et vous Daniel l'arroseur arrosé car votre attention intéressée  me désespère de vous voir objectif et avisé ». 

Mais comme dans un bon feuilleton, le calme revenait peu à peu. « Aucune demago, je veux juste que les grands présidents comme vous donne l'exemple. Et vs savez que j'ai raison », lançait, cette fois un peu flatteur Daniel Riolo. Saisissant la balle au bond, le président de l’Olympique Lyonnais constatait que le journaliste de RMC le classait comme un « grand président » alors il pouvait lui aussi calmer le jeu : « Grande président…et c'est ce que je fais depuis 28 ans et vous le dites si souvent que j'en suis fier .. ». Il était alors l’heure d’aller se coucher...ou presque.

Share