Aulas envoie balader la pétition anti-Génésio à l’OL

Aulas envoie balader la pétition anti-Génésio à l’OL

Photo Icon Sport

Depuis le match face à Ajaccio, le dernier de l’année 2015, le nom de Bruno Génésio a souvent été pressenti pour succéder à Hubert Fournier, jusqu’à sa nomination juste avant Noël. Cela n’a pas empêché des supporters de balancer une pétition pour s’opposer à cette promotion interne d’un adjoint qui ne fait visiblement pas l’unanimité. Pas de quoi faire sourciller le dirigeant rhodanien. 

« C’est le principe du football et du café du commerce. Nous avons à leur répondre que nous avons fait le travail de la meilleure manière possible. Quand on prend des engagements, les principaux intéressés sont ceux qui sont aptes à connaître ce qu’il se passe à l’intérieur et ceux qui ont l’expérience. C’est la meilleure solution possible selon nous. On a vu beaucoup d’entraineurs extérieures, et je peux vous assurer du fond du cœur que la solution Génésio offrait beaucoup plus de garanties aux supporters que celles que nous avons étudiées. Quand vous avez huit jours pour remettre à plat, il faut savoir ce qu’il se passe, il faut parler la langue, et avoir quelqu’un de compétent et de disponible. On sera jugé sur les résultats et je leur donne rendez-vous fin mai. En terme de gestion et d’investisseur, on a opté pour cette décision. Si on s’est trompé, on sera plusieurs experts à s’être trompé, mais je ne pense pas que ce sera le cas. Mais bon, il y a quelques 3000 signataires de cette pétition, et l’OL compte deux millions de fans », a rappelé dans son style habituel un Jean-Michel Aulas loin d’être troublé par cette petite rébellion.

Share