Aulas, ce « spéculateur immobilier » pour OL-Land

Aulas, ce « spéculateur immobilier » pour OL-Land

Photo Icon Sport

Agriculteur fermement opposé à la vente forcée de ses terres pour laisser place à l’accès au Grand Stade de Lyon, Philippe Layat fait le buzz ces derniers jours. La pétition lancée en son soutien a dépassé le chiffre de 100.000 signataires, et on se mobilise un peu partout sur les réseaux sociaux pour tenter de faire reculer le projet du tracé de l’accès à la future enceinte de l’OL. Actuellement, le tracé exproprierait l’agriculteur sur 11 de ses 25 hectares, rachetés un euro le mètre carré. 79 autres agriculteurs ont accepté de céder leurs terres, mais Philippe Layat résiste. Du côté de la confédération paysanne, qui se mobilise aussi pour que d’autres propositions de tracé soient étudiées, on vise clairement le Maire de Lyon et le président de l’Olympique Lyonnais. « Mais M. Collomb est resté sourd à nos différentes demandes de rencontre. M. Collomb a décidé de favoriser les spéculateurs immobiliers, et M. Aulas en particulier », a dénoncé le syndicat de l’agriculture paysanne, qui sait que si ce combat est pour le moment médiatisé sur le thème du football-roi contre le paysan dont la famille est présente sur ses terres depuis 400 ans. Mais pour l’heure, la justice ayant donné son verdict favorable aux constructeurs, les travaux et les pelleteuses continuent d’avancer pour faire sortir de terre les voies d’accès et les aménagements pour les transports jusqu’au stade. La pétition, disponible ici, vise 150.000 signataires

Share