Aulas balayé par le CNOSF, il fait une bonne blague

Aulas balayé par le CNOSF, il fait une bonne blague

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas l’a annoncé sur Canal+ Sport, le Comité National Olympique et Sportif Français ne prendra même pas la peine d’étudier son appel après la remise de peine accordée à Dimitri Payet et Zlatan Ibrahimovic. L’instance estime en effet que le patron de l’OL n’a pas le droit de la saisir. Et Jean-Michel Aulas, s'il ne décolère pas, d’en sourire quand même en faisant une bonne blague sur ce thème.

« J"ai appris ce lundi soir que le CNOSF n’avait pas reçu notre réclamation, je précise bien reçu au sens juridique, ce qui veut dire que nous ne faisions pas partie des gens qui pouvaient contester la décision du CNOSF (…) Il s’agit d’une affaire très sérieuse. Les commissions de la Ligue naturellement permettent d’aller en appel, puis éventuellement la Fédération. Et là pour la première fois dans l’histoire d’une Ligue, on est parti directement au CNOSF », constatait le président de l’Olympique Lyonnais, tout en précisant qu’il était toujours autant remonté contre Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de Football Français. Et histoire de plaisanter un peu sur ce sujet, Jean-Michel Aulas a ensuite laissé croire qu’il avait déposé un recours à son tour devant le CNOSF afin d’annuler la suspension d’Alexandre Lacazette pour le match Rennes-OL de samedi, pour lequel le buteur lyonnais a pris un match après trois avertissements en dix rencontres. « Comme en général le CNOSF diminue toutes les sanctions d’un match, il devrait pouvoir jouer… », a ironisé le patron de l’Olympique Lyonnais, avant de confirmer qu’il n’avait évidemment pas déposé de recours pour son joueur.

Share