Aulas adore « taquiner l’OM et son président »

Aulas adore « taquiner l’OM et son président »

Photo Icon Sport

Avant cet OL-OM, le JDD est revenu sur la récente polémique provoquée par les propos de Marcelo Bielsa, guère tendre avec son président à qui il reprochait de lui avoir menti sur les moyens à sa disposition. Sur le moment, Jean-Michel Aulas avait expliqué que si un coach de l’OL avait eu des paroles similaires, il l’aurait au moins mis sur la touche quelque temps histoire de lui rappeler qui était le boss du club. Vincent Labrune s’amuse de tout cela, et répète qu’il n’a jamais été question de punir El Loco, malgré les conseils de Jean-Michel Aulas.

« Jean-Michel aime bien taquiner l’OM et son président. Pour moi, il n’était pas question de sanctionner Marcelo. Il n’a rien dit de choquant. Il a dit que le projet n’était pas celui qu’on avait défini ensemble au printemps, c’est vrai. On a fait le maximum pour accéder à ses demandes, mais on a été rattrapé par la réalité du mercato. Un certain nombre de jeunes étranges, qu’il souhaitait avoir en prêt, comme Manquillo ou Rekik n’ont pas voulu venir en Ligue 1 (…) Bielsa je le connais par coeur, il a un très fort tempérament. Je l’ai pris en connaissance de cause. J’assume tout. Que ça marche aujourd’hui ou que ça ne marche plus demain », fait remarquer Vincent Labrune, qui n’a donc jamais envisagé de sanctionner son entraîneur malgré le missile que ce dernier lui avait envoyé. Et ce ne sont pas les supporters de l’OM qui se plaindront de la décision du patron du club.

Share