Aulas a pris une petite claque en Espagne

Aulas a pris une petite claque en Espagne

Photo Icon Sport

Président de l’Olympique Lyonnais depuis bientôt 30 ans, Jean-Michel Aulas n’a jamais cessé de croire et d’investir dans son club de cœur.

Après la période dorée du début du siècle, le dirigeant rhodanien a décidé de relancer la machine en misant sur la formation puis un nouveau stade flambant neuf. Désireux d’être innovant, Aulas n’a jamais caché qu’il s’était inspiré de ce qui se faisait de mieux dans le monde, et notamment l’Allianz Arena du Bayern Munich en ce qui concerne le stade par exemple. Mais cette semaine, le dirigeant ne pensait peut-être pas en apprendre autant lorsqu’il s’est rendu à Madrid pour suivre le déplacement de l’équipe féminine, en Ligue des Champions. JMA a avoué sans détour qu’il avait été bluffé par ce qu’il avait vu dans l’organisation mise en place par l’Atlético dans la banlieue de la capitale madrilène, avec notamment un centre d’entrainement qui regroupe joueurs comme joueuses. 

« Je pensais que j’avais innové, et finalement, non. J’hésite à employer le terme de mixité, car il fait parler en interne, et il s’agit plus exactement en effet de rassembler les équipes sur un même lieu. C’est ce qu’on veut faire et je m’aperçois qu’ici, à l’Atletico Madrid, les jeunes de la Youth League et les féminines disposent d’un centre commun qui a belle allure », a reconnu Jean-Michel Aulas, qui a aussi pris bonne note de quelques astuces au passage. « Un des nombreux terrains est aux dimensions exactes de Vicente Calderon, ce qui est intéressant pour travailler », a souligné le président lyonnais, qui compte bien faire un grand pole OL entre le centre d’entrainement des pros de Décines, et le centre de formation non loin de là, à Meyzieu, pour la fameuse Groupama OL Academy.  

Share