A l’OL, le grand stade ne fera pas de miracles

A l’OL, le grand stade ne fera pas de miracles

Photo OLWEB

C’est le grand pari sur l'avenir tenté par Jean-Michel Aulas il y a quelques années de cela, et qui est désormais à un peu plus d’un an de devenir réalité. Début 2016, le Grand Stade de Lyon sortira de terre pour accueillir l’Olympique Lyonnais, et rendre la vie plus facile sur le plan financier au club rhodanien, qui marche à l’économie depuis quatre ans désormais. Si cette nouvelle enceinte engendre de belles promesses pour l’avenir, Hubert Fournier a tenu tout de même à remettre les choses en place dans Lyon-Capitale. Pour le technicien lyonnais, cela ne voudra pas forcément signifier que l’OL va immédiatement recruter des joueurs de top niveau quand il aura foulé sa nouvelle pelouse.

« C’est un projet que je suis, car c’est une étape importante pour le club, surtout avec les contraintes qui seront prochainement imposées avec le financial fair play. C’est une priorité. Après, le Grand Stade ne fera pas une équipe. Il permettra sans doute de la mettre en œuvre, mais il ne faut pas leurrer les gens et dire que le Grand Stade va être la finalité. C’est juste un moyen pour arriver à développer le club d’une façon pérenne pour les années qui viennent. Mais cela ne fera pas arriver des grands noms à Lyon. Il faut avoir en tête que ça ne changera pas du jour au lendemain la physionomie de l’équipe. Le Grand Stade, c’est du moyen-long terme », a rappelé Hubert Fournier, qui sera probablement l’entraineur qui guidera l’OL dans cette nouvelle étape de son histoire. 

Share