A l’OL, Ghezzal lâche sa rage contre Fournier

A l’OL, Ghezzal lâche sa rage contre Fournier

Photo Icon Sport

Très peu utilisé par Hubert Fournier en première partie de saison, Rachid Ghezzal en veut à son ancien entraîneur. Et ne se gêne pas pour afficher sa rancune.

Si le match entre l’Olympique Lyonnais et Troyes (4-1, 20e journée) était si particulier pour Rachid Ghezzal, ce n’était pas seulement lié à son dossard de régional de l’étape. En effet, il s’agissait également de la première titularisation du natif de Décines en championnat cette saison. Preuve que la roue a tourné pour le milieu offensif lorsque Bruno Genesio a pris la place d’Hubert Fournier, qui n’a jamais eu confiance en Ghezzal. Un choix que le milieu offensif ne comprend toujours pas.

« Je ne vais pas vous dire que je méritais d’être titulaire, mais c’est sûr qu’à un moment donné, lorsque je voyais mes semaines d’entraînement et mes quelques entrées, je pense que je méritais plus de temps de jeu, a estimé l’international algérien dans Lyon Capitale. Même en jouant davantage en ce moment, je ne me prends pas pour un titulaire indiscutable. Loin de moi cette idée. Vous savez, j’ai toujours été lucide sur mes prestations et mes qualités. Et là, j’aurais mérité d’être récompensé de mes efforts. Surtout qu’on me répétait en permanence que j’étais bon, que je ne devais pas lâcher…  et que ça allait payer. Finalement, ça ne le faisait pas vraiment. Donc, à force, tu perds patience. »

« Je lui en veux… »

En conséquence, Ghezzal ne peut s’empêcher d’éprouver une certaine rancune envers celui qui a ralenti sa progression. « Oui, je lui en veux. Je peux dire que je lui en veux car tout joueur qui veut jouer et qui n’a pas cette chance le vit très mal, a-t-il avoué. J’aurais aimé avoir plus de temps de jeu et malheureusement ça n’a pas été le cas. Mais cela m’a permis d’être plus fort mentalement, j’ai encore plus travaillé individuellement, je me suis rajouté des séances et donc je pense que cela m’a permis de m’améliorer. » Jusqu’à devenir un titulaire performant depuis la reprise.

Share