Nice : Le président de la Populaire Sud en garde à vue

Nice : Le président de la Populaire Sud en garde à vue

Photo Icon Sport

Non, ce n’est pas pour les fumigènes qui ont retardé le début du match de 10 minutes, dimanche face à Marseille, que le président de la Populaire Sud a été placé en garde à vue ce mercredi. En revanche, le tifo où était écrit « BSN » est lui une infraction au regard de la loi, puisque la Brigade Sud Nice a été dissoute en 2010 pour des « faits de violence, dégradation de bien et incitation à la haine, à la discrimination contre des personnes en raison de leurs origines ». Le groupe est donc illégal et le fait de le voir être mis en avant au sein de la tribune qui a pris la relève n’a pas du tout plu au patron de la division nationale de lutte contre le hooliganisme, Antoine Boutonnet.

Share