Nice accepte sans broncher la fermeture de sa tribune

Nice accepte sans broncher la fermeture de sa tribune

Photo Icon Sport

Suite aux incidents et l’envahissement du terrain par quelques-uns de ses propres supporters ce samedi face à Bastia, la LFP a décidé la fermeture de la tribune Sud de l’Allianz Riviera jusqu’à nouvel ordre, et au moins pour les deux prochains matchs face à Metz (Coupe de la Ligue) et Lyon (Championnat). Une décision acceptée par le président des Aiglons, Jean-Pierre Rivère, qui a porté plainte contre les supporters azuréens ayant envahi la pelouse. 

« Cela aurait pu être plus lourd encore, considérant que cela aurait pu s’appliquer à l’ensemble du stade avec un huis clos. C’est le signe que nous avons été entendus aujourd’hui et que la commission a compris notre état d’esprit. Depuis le premier jour, nous avons toujours dit que nous n’accepterions jamais de la violence dans un stade. Il y a des règles que nous devons respecter. L'une d'elles : la pelouse appartient aux joueurs et aux arbitres. Et les tribunes, aux supporters. Un envahissement du terrain, c'est inacceptable », a balancé le président de l’OGC Nice, qui sait que cette sanction va coûter de l’argent à son club, et nuit également à son image. 

Share