Le président de Nice prêt à claquer la porte ?

Le président de Nice prêt à claquer la porte ?

Photo Icon Sport

Forcé de quitter le stade samedi dernier après une tentative d’intrusion en force des supporters de son propre club en tribune présidentielle pendant le match, Jean-Pierre Rivère ne cache plus son « ras le bol » devant cette situation. Depuis quelques temps déjà, les relations entre la direction et les supporters niçois sont tendues, et les différentes sanctions de la Ligue n’ont pas permis de calmer les choses, les fans les plus fervents du Gym estimant ne pas être défendus par le club.

Pour le président du club azuréen, c’en est trop et s’il ne partira pas d'un claquement de doigts, il a reconnu qu’il cherchait actuellement des investisseurs pour continuer à faire grandir le Gym « avec ou sans lui ». « 100 à 200 supporters ont déboulé sur le parvis, vers la présidentielle, provoquant une violente altercation mais contrôlée par nos stadiers et les forces de sécurité que je félicite pour leur intervention et leur professionnalisme. Par la suite, nous avons décidé de quitter le stade, portés par un sentiment de ras-le-bol mais absolument pas dans un rapport de force avec nos supporters. Les policiers nous ont accompagnés jusqu'à la sortie mais ensuite nous étions seuls », a déploré dans Nice Matin un Jean-Pierre Rivère qui a lâché 12 ME dans l’OGC Nice et estime « qu’il ne faut pas avoir la mémoire courte » à ce sujet. 

Share