L1 : Balotelli propulse Nice en tête de la Ligue 1 !

L1 : Balotelli propulse Nice en tête de la Ligue 1 !

Photo Icon Sport

Dans le match au sommet de la L1, Nice est facilement venu à bout de Monaco (4-0) avec un doublé de Balotelli et prend les commandes du championnat. Lyon et Bordeaux ont également frappé fort contre Montpellier et Metz. 

Pour son deuxième match à l'Allianz Riviera, Mario Balotelli a fait grimper d'un cran supplémentaire sa popularité. En effet, l'attaquant italien y est allé d'un nouveau doublé à l'occasion de la réception d'une formation monégasque très fébrile. Grâce à ce succès 4-0 face à son voisin, l'OGC Nice passe seul en tête de la tête Ligue 1 avec un point d'avance sur le PSG et l'AS Monaco, un premier effet Balotelli.

Autre match attendu, celui de l'OL. Avec un point pris en trois matches, Lyon avait l'obligation de s'imposer et c'est chose faite pour la formation de Genesio, qui a balayé Montpellier (5-1) et remonte à la 7e place du classement à trois longueurs de Monaco.

En déplacement à Metz, équipe pourtant en forme, Bordeaux n'a pas réellement souffert, les Girondins étant au-dessus d'une formation lorraine très décevante (0-3) et se plaçant juste au pied du podium. Concernant le haut du classement, Guingamp continue son petit bonhomme de chemin et grâce à sa victoire (1-0) face à Lorient, l'En-Avant se positionne à la 6e place. Pour les Merlus, c'est la cinquième défaite en six matches, cela pourrait commencer à devenir chaud pour Ripoll.

Balayé par le PSG vendredi dernier, Caen a encore mis un genou à terre en s'inclinant (2-1) à Angers, malgré un rush final pas récompensé. Cette victoire risque cependant de coûter cher au SCO, Ketkeophomphone se blessant gravement au genou tout seul.

Sur le champ de patates de Bastia, le club corse et Nancy se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0), tout comme le FC Nantes et l'ASSE dans un match bien loin de tenir ses promesses. Réduit à dix dès la 16e minute, alors que Galtier avait déjà procédé à trois changements sur blessure, les Verts peuvent quand même remercier Ruffier auteur d'un ou deux arrêts de grande classe. Pour les Canaris, les choses ne s'améliorent pas vraiment.

Share