Nantes répond au chantage de Djilobodji par des menaces

Nantes répond au chantage de Djilobodji par des menaces

Photo Icon Sport

A un an de la fin de son contrat, Papy Djilobodji souhaite absolument rejoindre le Celta Vigo avec qu’il s’est déjà mis d’accord. Du coup, le Sénégalais met la pression à ses dirigeants, ce qui n’est pas du goût de Waldemar Kita.

Connu pour son caractère et son franc-parler, Waldemar Kita n’est pas du genre à accepter qu’un de ses joueurs lui mette la pression. C’est pourtant la stratégie adoptée par Papy Djilobodji (27 ans). Déjà d’accord avec le Celta Vigo, le défenseur central est parti au clash avec Nantes afin d’obtenir son transfert à un an de la fin de son bail. De quoi agacer son président qui n’a pas hésité à le menacer.

« Djilobodji nous fait tout un cirque, mais c'est pareil. Il s'entend au niveau du salaire avec son club et derrière, c'est « démerdez-vous ». Il est bien gentil, mais nous, on compte pour quoi ? Je ne supporte pas ça, s’est emporté Waldemar Kita dans les colonnes de L’Equipe. (...) Il a oublié qu’il a joué en CFA en région parisienne, qu’on l’a pris et qu’on lui a appris à jouer au foot. J’exagère mais c’est presque ça. Il faut quand même qu'il soit un peu correct, reconnaissant, et qu'il arrête de nous faire du chantage. Il nous dit qu'il lui reste un an de contrat et qu'il décide de sa vie. Moi, si on me met la pression, pas de problème. Je suis capable de le laisser toute l'année à rien faire. » Le bras de fer est lancé…

Share