La Brigade Loire est écoeurée mais n'a pas cédé à Saint-Etienne

La Brigade Loire est écoeurée mais n'a pas cédé à Saint-Etienne

Photo Icon Sport

Les supporters de la Brigade Loire l’avaient annoncé avant le déplacement du FC Nantes à Saint-Etienne, ils feraient le voyage jusqu’à Geoffroy-Guichard, mais refuseraient d’embarquer dans les navettes prévues par les autorités au dernier péage avant le stade. La principale association de supporters nantais a tenu promesse, et a finalement fait demi-tour, préférant ne pas céder aux ordres des instances et rentrer vers Nantes plutôt que d’assister au match. Mais au retour, l’écoeurement était grand au sein de la Brigade Loire, ulcérée par les exigences de plus en plus strictes des instances.

« On était 150 de la Brigade Loire. Et il y avait une cinquantaine d'autres supporters avec nous. On avait tous respecté les règles. On était à l'heure au rendez-vous fixé, trois heures avant le match, au péage. On voulait bien être encadrés, escortés, mais on leur a dit qu'on ne voulait monter dans leurs navettes et laisser nos voitures là. Ils ont refusé (…) Les150 membres de la Brigade Loire, eux, ont fait demi-tour. Il faut rappeler que l'an passé sur ce match, on était 650. Là, on était beaucoup moins nombreux. On a fait l'effort de montrer qu'on était de bonne volonté. On allait dans le sens de la sécurité. Tout se serait bien passé. A Rennes, on était un millier à manifester et il n'y a pas eu le moindre incident. Tout cela démontre bien que toutes ces contraintes sont ridicules », explique, dans Presse-Océan, un responsable de l’association de supporters après un total de douze heures en bus pour rien. 

Share